Comment s’appelle l’avocat de l’accusé ?

young law school student

Le système judiciaire garantit à toutes les parties un procès équitable. Grâce à ce principe, les accusés ont le droit d’être représentés par un avocat. Ce dernier veille à la protection de leurs intérêts. Tout au long d’une procédure, ce professionnel du droit peut être désigné de plusieurs façons. Découvrez ici comment s’appelle l’avocat de l’accusé.

L’avocat de la défense : le meilleur allié de l’accusé

Cette appellation reflète la mission fondamentale de l’avocat clé au sein du système judiciaire. Lorsqu’il est chargé de défendre un accusé, l’avocat tente le tout pour le tout afin de lui faire offrir une issue agréable.

La défense des droits de l’accusé

L’avocat de la défense est le garant des droits de l’accusé. Dans un premier temps, il veille à ce que la procédure se déroule dans le respect des lois et des principes d’équité. Ainsi, l’avocat s’assure que son client puisse s’exprimer librement et bénéficier d’un procès juste et équitable. Rendez-vous dès maintenant sur reussirmondroit.com, le site de référence en droit pour consulter le profil des meilleurs avocats de la défense. Ces derniers se distinguent par leur aptitude à présenter des arguments convaincants pour contester l’accusation. Ils démontrent excellemment l’innocence de leur client, ou à défaut, atténuent leur culpabilité.

L’avocat de la défense contre l’accusation

L’avocat de l’accusé examine minutieusement les éléments de preuve présentés par l’accusation. Il en évalue la fiabilité, l’admissibilité et surtout la pertinence. En s’appuyant sur le droit et les faits du dossier, l’avocat conteste les preuves douteuses ou fallacieuses. Dans le but de disculper son client, l’avocat mène sa propre enquête.

Il rassemble ainsi de précieuses informations susceptibles de démonter l’argumentaire de l’accusation. Au cours de l’audience, l’avocat de la défense contre-interroge les témoins de la partie adverse. Il met donc à l’épreuve la crédibilité des témoignages et identifie d’éventuelles contradictions ou incohérences.

L’avocat commis d’office : pour les cas d’urgence

L’avocat commis d’office est nommé par le Bâtonnier de l’ordre des avocats pour défendre une personne dans le cadre d’une procédure civile ou pénale. Il n’est donc pas directement choisi par l’accusé. L’avocat commis d’office intervient lorsque le présumé coupable possède peu de ressources pour engager l’avocat de son choix. Même quand il est commis d’office, l’avocat de l’accusé a l’obligation de défendre son client avec rigueur et détermination.

Il s’assure donc que son client comprend parfaitement les tenants et aboutissants de la procédure. L’avocat commis d’office se doit d’être présent aux côtés de l’accusé lors des interrogatoires. Il peut intervenir pour poser des questions ou présenter des arguments en faveur de son client. Contrairement aux idées reçues, l’avocat ne défend pas gratuitement l’accusé. Ses honoraires sont totalement ou partiellement pris en charge par l’État.