Puis-je conduire en ayant consommé du CBD ?

Somnolence, vertiges, sensations de fatigue… Le CBD présente des effets secondaires considérables sur le corps. Même s’il est efficace contre certaines pathologies, il reste dangereux sur la route. Pourtant, on est amené à conduire après une consommation matinale. Alors, la conduite sous CBD est-elle autorisée ? Oui, seulement si vous tenez compte des risques.

Les effets nocifs du CBD

Outre les sensations de légèreté, son effet miracle sur les cellules cancéreuses ou encore sur la consommation de tabac, le CBD peut être dangereux. Évidemment, tout le monde n’est pas sujet à des réactions nocives et le corps de chaque consommateur peut répondre différemment. Cela dépend aussi de la quantité de CBD ingérée. Le CBD ou cannabidiol provoque dans certains cas :

  • une réduction importante de la pression artérielle (si la dose l’est autant) ;
  • des nausées ;
  • des vertiges ;
  • de la somnolence ;
  • de l’insomnie ;
  • des étourdissements ;
  • sensation de bouche sèche.

Le CBD et les règles de conduite 

La loi, en France comme en Europe, n’est pas contre la consommation de CBD. Cependant, pour éviter les excès et garantir la sécurité de tous, elle pose certaines limites. La conduite sous CBD est ainsi très réglementée, sachant qu’un petit égard peut créer des dommages corporels et matériels graves. Pour que la dose maximale ne soit pas dépassée, par exemple, les fleurs de cannabis brutes ne peuvent pas être consommées. Vous ne pouvez pas non plus les fumer.

Le taux de THC dans le e-liquide au CBD ne doit jamais être supérieur à 0,20 %. Le droit de consommer est donc accordé, mais pas n’importe comment. Voilà pourquoi des tests de dépistage du CBD ont lieu sur la route. Le but étant de rester dans la norme.

Un mode de consommation sans danger

Pour que vous puissiez suivre votre traitement au CBD et conduire en journée, il est recommandé de prendre les doses la nuit. Il faut laisser au moins 6 heures entre la prise de CBD et celle du volant pour être totalement « clean ». Vous devriez ainsi éviter la dose matinale pour qu’à la conduite, rien d’improbable ne se produise.

Vous pouvez aussi vous faire accompagner par un adulte responsable, ayant le permis, par précaution. Mais si cela n’est pas possible, mieux vaut ne rien laisser au hasard. Prenez donc votre dosette avant de dormir. D’ailleurs, cela améliore l’endormissement et le sommeil.

Un vapotage sûr à la maison

Pour vous rassurer, vous pouvez très bien vapoter à la maison ou au bureau si vos supérieurs l’acceptent. En fait, comme le CBD est associé à une idée de traitement, vous devriez pouvoir les convaincre. Et ce uniquement, si la dose est obligatoire le matin, selon les conseils d’un médecin.

Il n’y a donc aucun lieu de s’affoler, il suffit de bien planifier vos doses et les prises. En général, si le test salivaire est positif, vous avez déjà enfreint la loi. Vous devriez simplement apporter la preuve que cela est nécessaire pour votre corps, pour votre guérison.